Historique

Les origines

Au troisième siècle de notre ère, durant le Bas Empire romain, des fonctionnaires dont le rôle s’apparentait à celui des notaires, authentifiaient déjà des contrats au nom de l’Etat. La colonisation introduisit l’institution en Gaule, et les « notaires gaulois » rédigeaient des actes, notamment en vue de recenser les terres pour déterminer l’assiette de l’impôt foncier.

L’institution disparaîtra avec les invasions barbares et fera sa réapparition au IX° siècle en vertu d’un capitulaire de Charlemagne.

A l’avènement du royaume de France
Saint Louis, peu avant sa dernière croisade, en 1270, et Philippe le Bel, en 1302, contribuèrent à développer le rôle du notaire. On doit au premier la nomination, au Châtelet, de 60 notaires qui instrumentent au nom du prévôt. On doit au second l’extension de la fonction notariale à l’ensemble des domaines placés sous l’autorité du souverain.

De Villers-Cotterêts au siècle des « lumières »
Au XVIème siècle, la France est devenue une nation. En 1539, par l’ordonnance de Villers-Cotterêts, François Ier préfigure ce que sera l’organisation de la profession de notaire: les actes devront être rédigés en français, la conservation devra en être assurée et leur existence devra être consignée dans un répertoire.

En 1597, Henri IV fait du notaire le détenteur du sceau de l’Etat.

La Révolution et le 19ème siècle
La Révolution n’a pas remis en cause l’institution notariale. Dans la dernière phase du Consulat, Bonaparte, consul à vie, donne au notariat, par la loi du 25 ventôse an XI, un statut dont les fondements et les grands principes n’ont pas été, pour l’essentiel, modifiés depuis.

Le XXème Siècle

A l’issue du plus grand conflit de tous les temps, l’ordonnance du 2 novembre 1945 dote le notariat de structures institutionnelles et crée le Conseil supérieur du notariat.
A partir de cette époque, la profession connaît un développement considérable, rendu, en particulier, nécessaire par la reconstruction de la France à laquelle le notariat apporte une contribution essentielle, dans les domaines juridiques et fiscaux.

Le droit connaît alors une évolution fulgurante. Le pouvoir politique réforme la plupart des institutions ou en crée de nouvelles, dans de très nombreux domaines.
Dans le même temps, la réglementation de l’urbanisme connaissait des dizaines de modifications ponctuelles, tandis que deux droits nouveaux faisaient leur apparition : celui relatif à la défense des consommateurs et celui relatif à la défense de l’environnement.
Bref, en moins d’un demi-siècle, le droit devait subir plus de modifications qu’il n’en avait connues depuis cent cinquante ans. Le notariat, au prix d’efforts considérables, techniques et financiers sut faire face et s’adapter à tous ces bouleversements.

 
Trouver un notaire
Note de conjoncture immobilière
+
Offres d'emploi
 
Clerc – ROUTOT – 27350
Mission :Poste de clerc rédacteur (succession et acte courant) avec minimum 5 ans d’expérience à pourvoir du 23 avril 2019 au 30 août 2019, CDD pour remplacement d’un congé maternité.

Adresser CV et lettre de motivation.

Contacter :
Me Florence CACHELEUX
58 avenue du Général de Gaule
27350 ROUTOT

Adresser CV et lettre de motivation
Courriel: cacheleuxflorence@notaires.fr


Poste – NEUFCHATEL EN BRAY – 76270
Mission :Etude recherche:
-collaborateur-trice diplômé(e) notaire Expérience souhaitée de 2 ans minimum de préférence avec perspectives d'évolution.
-clerc rédacteur-rice, expérience souhaitée .

Postes à pourvoir immédiatement en CDI sur 4 jours et 1/2 par semaine

Contacter
Maître François HALM
10, rue Carnot
76270 NEUFCHATEL EN BRAY
Envoyer CV et lettre de motivation par courriel
francois.halm@notaires.fr

Voir les offres d'emploi Voir les demandes d'emploi